Alphonse-Marie de Liguori

Alphonse-Marie de Liguori

Alphonse de Liguori est né le 27 septembre 1696 à Marianella, faubourg de Naples et baptisé le 29 septembre en l'église Santa Maria dei Vergini. Issu d'une famille napolitaine noble et promis à un brillant avenir, il finit par devenir prêtre et se consacra aux "lazzaroni", ces pauvres des bas-fonds de Naples et des campagnes. Devenu évêque malgré lui, brisé par la maladie, il mourut le 1er août 1787, béatifié le 6 septembre 1816, canonisé le 26 mai 1839 et déclaré Docteur de l'Église le 23 mars 1871.

Histoire de la congrégation

La congrégation fut fondée en 1732, le neuf novembre, à Scala près D'Amalfi par Saint Alphonse-Marie de Liguori et quatre compagnons appartenant au groupe des prêtes du Trés-Saint-Saveur suite au constat de la misère spirituelle des pauvres dans les campagnes. La congrégation devint officielle en 1743 suite à l'élection de Saint Alphonse de Liguori en qualité de supérieur majeur à vie et par le fait que, désormais, les membres prononcent, en plus des voeux de pauvreté, de chasteté et d'obéissance, les voeux de persévérance dans la congrégation, de renonciation aux dignités ecclésiastiques et de prédication aux infidèles. Le 25 février 1749 le Pape Benoît XIV approuve la règle et le statut de la congrégation. En 1752 un décret royal du 9 novembre par le roi de Naples entrava l'expansion de la congrégation. Entre 1755 et 1777 quelques maisons furent ouvertes dans les Etats pontificaux. Une scission en deux branches arriva en 1780 lorsque Ferdinand IV permit l'existence légale de la congrégation moyennant un règlement qui infirmait les éléments essentiels de la règle de la congrégation. Scission sanctionnée le 22 septembre 1780 par décret du Saint-Siége. Saint Alphonse de Liguori mourut le 1er août 1787 et c'est trois ans plus tard que les pères du royaume de Naples reçurent l'autorisation de reprendre la règle approuvée par le pape Benoît XIV. En 1793 la scission à pris fin et l'expansion de la Congrégation, hors d'Italie, commença grâce à l'élan de Saint Clément Marie Hofbauer.

Joseph-Amand Passerat

Joseph-Amand Passerat


Né le 30avril 1772 à Joinville d'une famille très pieuse, Joseph-Amand Passerat est un prêtre rédemptoriste français, disciple de Saint Clément-Marie Hofbauer. Vicaire général des Rédemptoristes en dehors d'Itale de 1820 à 1848. Déclaré serviteur de Dieu en 1893 et confirmé comme vénérable par le pape Jean Paul II en 1980. Il inaugura le Couvent du Bischenberg le 2 août 1820. Mort le 30 août 1858 à Tournai en Belgique, les reliques du père Passerat ont été translatées à Bischoffsheim, en la Chapelle du Couvent du Bischenberg.

Quoi de plus pénible, Vierge Marie,

que de voir mourir, souffrir, agoniser son Fils.

Et Toi, Vierge Marie,

Tu étais là, fidèle, silencieuse.

"Le coeur transpercé par une épée"

Vierge Marie, tu ne t'es pas révoltée,

Tu as su accorder à ton Fils

Ta présence jusqu'au bout.

Tu as accueilli sa demande

de devenir notre Sainte Mère du Ciel.

Viens nous soutenir, Vierge Marie

devant les drames, les difficultés, les épreuves de notre route.

Apprends-nous à entrer à l'intérieur,

à descendre en nos coeurs et à demeurer fidèles

à l'amour de notre Dieu

qui jamais ne nous abandonne.

Toi, La Pietà,

Apprends-nous à avancer

sur le chemin de la Foi.

Amen